Savonnerie De l’Atlantique, une double tradition :

Le savon de Marseille La savonnerie nantaise  

Le savon de Marseille.

L’appellation « Savon de Marseille » est historiquement liée au procédé dit « De Marseille ». Ce procédé doit sa découverte à l’invention en 1789, par le marseillais LEBLANC, du procédé de fabrication de la soude caustique qui va venir substituer les alcalis jusqu’alors utilisés pour la fabrication du savon, en particulier des carbonates. Les huiles sont dès lors saponifiées de manière homogène. Le principe consiste à faire agir de la soude caustique sur un corps gras (saponification), puis séparer la glycérine, laver le savon et réaliser la liquidation (concentration du savon dans une phase dite lisse jusqu'à 63% d’acides gras soit 68% de matière active ). Cette méthode dite « De Marseille » est celle appliquée par les maîtres savonniers.
Cette méthode historique s’oppose au process moderne mis au point dans la seconde partie du XXème siècle. Beaucoup plus simple, il consiste à faire agir de la soude sur des acides gras, ces derniers étant issus d’opérations chimiques de traitement des corps gras.
L’appellation « Savon de Marseille » fait l’objet d’une réglementation approuvée par la DGCCRF* en mars 2003. Elle définit les modalités d’appellation « Savon de Marseille », liées impérativement à la méthode dite « De Marseille ».

*DGCCRF : Direction Générale de la Concurrence , de la Consommation et de la Répression des Fraudes

 
 
 
   


 
 

Home